Comme je vous le disais, j’ai tant de fois admiré les chemises Archer sur le net, que j’étais obligée de commencer par  CE modèle !

Le patron :

-          Pour cette chemise j’ai choisi la variante A (empiècement dos + pli ). A vrai dire, même si j'aime la version B, j'ai peur qu'elle me grossisse le popotin.. Je la testerai peut-être un jour qui sait…mais pour le moment elle n’est pas au programme.

-          Les explications sont assez précises et bien détaillées. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, pas de soucis : chaque étape est illustrée. De plus, vous trouverez également des liens pour vous aider à comprendre  les étapes les plus difficiles.

-          MAIS je me suis malgré tout beaucoup aidé du sew-along proposé sur le blog de la créatrice ici et de tutoriaux trouvés sur le net ou dans des livres.

ch4

 Le tissu :

-          Etant donné qu’il s’agissait de ma première chemise, j’ai choisi d’utiliser un coton basique. Pas trop cher mais joli quand même, acheté sur le site Tissus Papi. Notez que cette cousette fait également office de toile.

 Les techniques :

Les patte de boutonnage : Alors je ne le savais pas, mais il existe différentes manières de coudre une patte de boutonnage. Pour le moment je ne me suis pas spécialement penchée dessus car  les explications proposées par Grainline me convenaient parfaitement !

L’empiècement du dos (ou « yoke » en anglais…je trouve ça plus drôle :p) : le sew-along propose deux manières de coudre cette partie. Très honnêtement, j’ai lu la première façon, j’ai compris, je ne me suis pas penchée sur la deuxième. Mais pour ma prochaine version, par curiosité, j’irai voir.

Les fentes de poignets ou pattes indéchirables (il me semble que c’est la même chose ?!) : alors voilà, la partie qui m’a le plus intriguée (ne pas rire). Je n’avais rien compris au dessin (oui je n’avais pas « capté » que le dessin ci-dessous représente la fente entièrement écartée. MAINTENANT oui ça me semble logique…)

20150212_192959

 Là encore j’ai lu plusieurs manières de faire…certaines posaient le biais endroit/endroit pour la coudre, certaines proposaient endroit/envers. Pour ma part j’ai choisi de le poser endroit/endroit, car ça me semblait plus logique (allez savoir pourquoi…surement parce qu’on coud plus souvent ainsi).

Le col et pied de col : Là encore une fois, les livres et internet regorgent de manières différentes de poser un col et pied de col. Cette partie me stressait beaucoup, alors qu’au final ce n’est pas si terrible. Le patron propose  d’abord de monter le pied de col et le col ensemble avant de monter le tout sur l’encolure. C’est le cas de beaucoup de livre et de site internet. Shimazaki schématise d’ailleurs très bien cette partie dans son livre. Pour ma part j’ai utilisé la méthode trouvée dans mon livre Singer (que je ne pensais jamais utiliser humhum)…qui consiste à tout monter directement sur l’encolure et j’ai trouvé ça assez simple. J’ai juste un peu de mal à faire de belles surpiqûres d’1mm… J’ai trouvé un tutoriel sur le net ici qui est presque similaire à la façon de faire que j’ai utilisé.

Les bracelets de manche : J'ai un doute...je ne sais pas si je le ai posé dans le bon sens. Sur le patron il y a un côté qui est coupé en biais mais ce n'est pas le cas dans les explications. Sinon pour le reste, ces dernières sont assez bien détaillées, mais je me suis également servi du livre Burda que j'ai emprunté à la médiathèque et qui montre à merveille comment monter les différentes sortes de bracelets de manches.

Les modifications :

Alors, cette cousette est censée être ma toile, mais je me suis quand même appliquée car je voulais en faire un vêtement portable (j'ai pris plus de 10h quand même pour la coudre). Comme toujours j'ai dû relier plusieurs tailles entre elles : 4 pour la poitrine et 12 (!!!) pour la taille et les hanches. J'ai l'impression que le patron propose une gamme de tailles plus élevées car en général j'ai 2/3 tailles d'écart, mais ici 4. Ou alors c'est une histoire de morphologie ?! j'ai cru comprendre que les patrons Grainline étaient taillés pour les morpho en H.

Comme les patrons sont souvent conçus pour des filles d'1m68 et que je fais 1m60, j'ai posé le patron papier sur moi pour vérifier à peu près la longueur. J'ai donc ôté 3cm devant et de le dos (à la ligne prévue à cet effet) et j'ai enlevé 5cm aux manches. Ca a l'air de bien tomber, mais une chemise un peu plus longue aurait pu être sympa aussi.

J'ai également supprimé les poches. Je trouve celles proposées dans le modèle beaucoup trop grandes et recouvrantes (sur ma poitrine quasi inexistante...haha). Sur ma prochaine version je pense en coudre une seule, mais plus petite....

La prochaine fois pas contre, je remontrai les coutures d'épaules que je trouve un peu tombantes et je ferai peut-être le dos un peu moins large.

 

Maintenant place aux photos :

 

ch2

Grandech11

ch12

ch4

ch5

ch6

 

Détail que j'adore : les poignets de manche !

CH7

ch1

ch8

ch9

En mode working girl

ch10

********************************

Bref...je suis très satisfaite de cette cousette! Même si elle a quelques petits défauts...c'est une des cousettes pour laquelle je me suis le plus appliquée et dont je suis la plus fière! J'ai eu de jolis compliments de la part de mes collègues et de ma famille et ami(e)s et ça fait chaud au coeur !!!!

Finalement une chemise ce n'est pas si compliqué si on a les bons outils à disposition. Il faut juste être patient et s'appliquer!

hk1

Bisous les amis !

 

PS : petit tuto sympa (trouvé après avoir fini ma chemise -_-) pour vous aider à retourner un col :

http://off-the-cuff-style.blogspot.co.at/2012/10/perfect-collar-pointsa-shirtmakers.html

PPS : Maintenant je pars attaquer Johanna de République du Chiffon !!!

 

Kitty vous salue !

20150212_192856